Association de Photographes Spécialistes du Nouveau-Né » Regroupement de photographes cherchant à promouvoir de bonnes pratiques autour des séances photo nouveau-né

Savoir, savoir faire, savoir être

Ou comment bien connaître le nouveau-né nous aide dans notre pratique

Travailler avec ce petit être qui vient d’arriver dans sa famille demande des compétences particulières au photographe. Il a besoin de connaître son développement, ses capacités, mais aussi ses limites pour que la séance photo se passe dans le respect de l’enfant et de sa famille.
C’est pourquoi nous vous proposons une série de plusieurs articles pour enrichir votre pratique, avoir des repères concernant le développement sensori-moteur et cognitif du nouveau-né.

Tonus et posture

In utéro le foetus vit dans une bulle d’eau. Regroupé sur lui même il est baigné de sensations, de bruits, de goûts. Il vit dans un bain sensoriel. A la naissance il quitte ce cocon et est soumis à de nouveaux stimuli. Il passe ainsi d’une position où il était tout regroupé sur lui même grâce au muscle utérin à l’espace infini de notre environnement, ce grand vide, soumis à la gravité. Le petit Humain bien qu’il dispose d’un potentiel moteur et intellectuel très important, naît immature. Il nécessite de parfaire son développement. Il a alors besoin d’être contenu émotionnellement, mais aussi physiquement.

Le nouveau-né présente une colonne vertébrale en forme de C (cyphose dorsale), une musculature dorsale très faible, des membres regroupés sur lui-même, une hypotonie axiale et une tête très lourde.
Cette colonne va progressivement se redresser, le contrôle des muscles du cou et de la nuque vont se renforcer et permettre à l’enfant de tenir sa tête vers 3 mois.
Ses jeux, ses mouvements vont aussi développer le reste de son squelette : par exemple attraper ses pieds musclera ses abdominaux et les muscles dorsaux, lui permettant ainsi d’acquérir la position assise… Cette évolution dans ses postures nécessite un ajustement permanent de son tonus pour contrer la pesanteur. Il est donc très important d’être à l’écoute de sa posture et de son stade de développement.


Nicole Rudolf www.stillen-und-tragen.de

A retenir :
Maintien de la position foetale dans les jours suivant la naissance.
Position de la colonne en C bassin basculé sur l’avant dans les manipulations et les positions.

Envoyerun message Partager sur Facebook Partager surtwitter Partager surPinterest

Votre email n'est jamais publié ou partagé. Champs requis *

*

*