Association de Photographes Spécialistes du Nouveau-Né » Regroupement de photographes cherchant à promouvoir de bonnes pratiques autour des séances photo nouveau-né

La séance de naissance avec un/une aîné(e)

Voilà, la famille s’est agrandie, bébé 2 est là, et votre photographe va capter son minois au cours de ses tous premiers jours : vous avez rendez-vous pour votre séance de naissance.
Mais c’est aussi bien sûr une séance de famille à part entière!


Alors comment s’assurer qu’elle soit agréable et sereine pour tout le monde, y compris pour les aînés?
L’âge du bébé le jour de la séance ne doit pas être trop avancé (en général moins de 15 jours), car c’est dans ses tous premiers moments qu’il est le plus laxe et le plus dormeur. Il tolère donc bien de rester dans les positions qui lui seront proposées.

Il faut prévoir plusieurs heures, entre 2 et 4, afin de respecter les cycles circadiens du nouveau-né.
Mais alors, pour le grand… du calme pendant une demi-journée… on vous demande l’impossible!!

Quelques petits conseils pour s’organiser et préparer au mieux ce moment :

– Il arrive souvent que la séance photo de naissance fasse office de première sortie depuis le retour à la maison. Vous vous souvenez de votre première sortie avec votre aîné, c’était rock’n’roll!

Avec deux, on a l’habitude d’une sortie avec chaque âge, mais pas des deux combinés !
D’où l’intérêt de préparer toutes les affaires de tout le monde la veille (un changement de dernière minute au moment du départ n’est jamais à exclure, autant dire que ce n’est pas le moment de rassembler les tenues et accessoires pour la séance !)

– Pensez que la vie et la place de votre ainé ont subitement changé depuis quelques jours. Il passe du statut d’enfant unique à « grand frère » ou « grande soeur ». Cette expression qu’il a tellement entendue et qui n’est pas forcément pour le ravir.

Il arrive donc qu’au moment du départ, il ou elle n’ait tout d’un coup, plus envie de se rendre chez votre photographe. Pas de panique!
L’idée est de valoriser votre aîné, de lui faire comprendre que c’est un moment pour tous, et qu’il ne peut avoir lieu sans lui. Le vocabulaire que vous allez employer aura toute son importance : dites « séance pour nous tous »  plutôt que « séance de naissance », ou « photos de nous tous » plutôt que « photos de bébé… avec toi »…

Si votre aîné a déjà rencontré votre photographe, au cours d’une séance grossesse par exemple, c’est l’occasion de lui rappeler les meilleurs moments passés avec lui/elle. Une formule ad hoc : « elle a adoré jouer avec toi la dernière fois, elle nous a invités à revenir! ».
Ne lui cachez pas pour autant la vérité : « elle a aussi envie de rencontrer bébé, alors allons la voir pour que tu lui présentes ».

Il est primordial de montrer à l’aîné que si la configuration de la famille a changé, elle ne l’a pas pour autant « rétrogradé ».
Or inévitablement, depuis la naissance par l’intermédiaire des amis, des familles… tout a tourné autour de bébé… alors si en plus la séance est principalement pour lui, votre aîné aura peu de chances d’être coopératif.


Si vous vous rendez au studio de votre photographe

La séance durant en général 2 à 3 heures, plusieurs possibilités existent pour ménager la patience de votre aîné :

  1- si vous n’habitez pas trop loin du studio, vous pouvez arriver avec bébé en début de séance, et papa et ainé vous rejoignent une fois les images de bébé seul terminées. Une bonne communication s’impose avec votre photographe pour déterminer, sur le moment, quand vous pourrez les appeler pour qu’ils viennent à leur tour (prenant en compte le temps de route , celui de se garer etc…).

Si bébé dort profondément au moment de l’arrivée, un petit coup de fil pour prévenir d’entrer à pas de chat. Votre photographe proposera certainement de réaliser de suite une image des deux enfants ensemble tant que bébé dort bien.
C’est à ce moment-là qu’une connexion entre lui/elle et votre enfant doit se faire rapidement : votre photographe saura l’accueillir en lui disant qu’elle avait hâte de le/la voir, hâte de faire des photos avec lui/elle.
C’est de loin la solution la plus facile pour votre aîné qui conservera toute sa disponibilité pour le cours laps de temps nécessaire à la création des vos images à plusieurs.

Photographe Rouen

le hic : papa manque une partie de la séance…
Si vous avez des amis, ou de la famille qui peuvent vous amener votre aîné, c’est idéal (mais attention à ce que ce dernier ne se sente pas mis de côté par ses parents, sollicitez quelqu’un qu’il connait et aime bien ! )

   2-Vous habitez loin du studio, la logistique est trop compliquée pour venir en deux temps.. tout va bien!
Prévoyez de quoi occuper calmement votre aîné pendant plusieurs heures dans un espace réduit.
Pour les plus petits : de quoi dessiner, de la pâte à modeler, ou toute autre activité qui nécessite de la concentration (les petites voitures sont plus propices à l’agitation, le studio étant un circuit géant pour le bolide !)
Pour les plus grands, de la lecture, un jeu de dames…


Dans la mesure du possible, évitez les écrans, consoles et smartphones car ils génèrent une lumière bleue propice à l’excitation (et bien souvent une fois qu’ils l’ont en mains, il est difficile de le leur faire poser…)
A tout âge de la lecture (oh oui même à 9 ou 10 ans, ils apprécient encore de se blottir contre maman ou papa le temps d’une histoire 😉

Néanmoins, il sera normal qu’à un moment, votre ainé ait besoin de bouger. Convenez avec votre photographe d’un espace, où il/elle pourra jouer de manière plus dynamique, et sans que cela gêne la prise de vues de bébé, et pour un temps donné.

L’essentiel est que vous restiez connectés avec eux, qu’ils ne fassent pas l’activité en solo, pendant que vous êtes proches de bébé, sans quoi ils risquent de se sentir mis de côté.
Sachant aussi que bébé, pendant ce temps, sera d’autant plus détendu qu’il sera un peu plus loin de vous : ne vous vexez pas, mais s’il ne sent pas votre présence toute proche il cherchera moins vos bras et sera donc certainement plus calme 😉

Evidemment, entre papa et maman, votre ainé, durant la séance, aura tout le loisir de profiter pleinement de chacun d’entre vous, ce qui s’était peut-être raréfié ces derniers temps.

Photographe bebe Lyon
si la séance a lieu à domicile

C’est de tout confort pour votre ainé qui pourra jouer dans sa chambre ou rester près de vous à sa convenance.

Son environnement sera néanmoins modifié, profitez-en pour lui consacrer du temps lorsque bébé est seul devant l’objectif. C’est l’occasion rêvée de lire une histoire, de faire un câlin, de faire un dessin à deux (pour une fois que bébé ne monopolise pas les bras de maman !).
Une activité calme mais entièrement dédiée à l’ainé permettra de canaliser son énergie et qu’il se sente en sécurité (affective). Lorsque son tour viendra de poser avec bébé, il sera sûrement heureux de participer.

– Restez flexible sur l’ordre des photos et combinaisons : votre photographe vous conseillera certainement de « laisser faire » votre ainé, de ne le contraindre en aucun cas.
Lorsque l’enfant aura envie de venir « sur la photo », il le fera de lui-même et le résultat n’en sera que meilleur, tant en terme d’image, que de souvenir du moment.

photographe lifestyle rouen L

Si votre aîné est âgé de 18 mois à 3 ans il aura fortement tendance à vouloir vous rejoindre si vous êtes tous les 3 à poser ensemble : papa, maman et bébé. Plus vous le supplierez de venir, moins il voudra le faire (et oui… la fameuse période du NON!) tournez-la à votre avantage (certains enfants accourent lorsqu’on leur dit, sur un ton humoristique, que cette photo n’est pas pour eux !)

– Attention au «  c’est toi le grand ». Depuis la naissance il n’entend que ça, et il en a marre ! Il n’a pas décidé de devenir un grand du jour au lendemain !
Une approche plus persuasive serait de lui dire qu’on lui demande quelque chose que bébé, lui, n’est pas capable de faire.
Je vous accorde que cela revient au même, mais la formulation est essentielle pour qu’elle soit perçue comme un atout plutôt qu’un verdict.

– En accord avec le/la photographe, faites participer l’enfant à la réalisation d’une image : « allez, maintenant pour cette photo c’est toi qui décide qui va dans les bras de qui ! » ou bien « c’est toi qui décides comment nous nous plaçons »

N’attendez pas un résultat de cette image, mais en donnant de l’importance à son avis, votre enfant se sentira satisfait et entendu. Il sera plus disposé à accepter les propositions de votre photographe.
Bien sûr, parlez-en au préalable avec elle, ne lancez pas la proposition en cours de séance, sans quoi le rythme organisé et maitrisé par le/la photographe pourrait être sacrement perturbé !

photographe bebe Lyon

– Placer les deux enfants de manière construite et esthétique requiert un savoir faire que votre photographe saura vous présenter. Respectant la morphologie et la tonicité de chacun, elle saura les guider pour les placer de la manière la plus adéquate et la plus sécurisée.
Il arrive qu’un instant soit beau et tendre, mais pas nécessairement composé pour une image. Par exemple, le bisou à bébé nécessite un angle bien particulier pour que l’ont voit correctement les deux enfants. Votre photographe saura le suggérer lorsque ce sera le bon moment (et le capital bisou étant parfois limité pour certains enfants, évitez de le leur proposer trop souvent. La lassitude risque de l’emporter sur la tendresse 😉

– Si votre aîné est âge de mois de 3 ans, il lui sera impossible de porter bébé. Votre photographe vous proposera des positions simples et sécurisées pour les deux.
Faites confiance à votre photographe pour attirer le regard de votre aîné(e). S’il/elle est appelé(e) de tous les cotés, il ne saura plus ou regarder et au bout de quelques instants , ne regardera plus personne.
Votre photographe vous invitera à vous placer au bon endroit pour attirer le regard si vraiment votre intervention est nécessaire!

– Si un des deux enfants n’a plus envie, ne cherchez surtout pas à imposer, à forcer. Il n’y a rien de plus efficace pour  le braquer!
Si bébé doit manger, votre photographe en profitera pour offrir à votre ainé son petit moment de star!
Parfois, une pause sans aucune photo pour personne peut être nécessaire.
Toutes ces sollicitations sont d’importants efforts pour tous les enfants, alors au même titre que l’on préserve le rythme de bébé, on ménage celui du grand 😉

L’impatience, la fatigue, en fin de séance, commence à se faire sentir… et de ce fait la vôtre aussi? Faites confiance à votre photographe pour  s’occuper de l’enfant qui réclame le plus. Il/elle saura l’apaiser afin de terminer ce moment tout en douceur.

Au delà de tout, appréciez le moment comme un réel moment en famille, laissez-vous porter par cette séance si unique!

Envoyerun message Partager sur Facebook Partager surtwitter Partager surPinterest

Votre email n'est jamais publié ou partagé. Champs requis *

*

*