Association de Photographes Spécialistes du Nouveau-Né » Regroupement de photographes cherchant à promouvoir de bonnes pratiques autour des séances photo nouveau-né

La prématurité et ses spécificités

Tout d’abord, qu’est-ce que la prématurité ?

 

Un enfant est considéré comme prématuré s’il nait avant 8 mois et demi de grossesse (37 semaines d’aménorrhée)

Il existe plusieurs facteurs de risque chez la maman :

  • Un âge inférieur à 18 ans ou supérieur à 35 ans
  • Les antécédents obstétricaux, comme des antécédents d’accouchement prématuré ou de fausse couche
  •  La consommation de tabac, d’alcool et/ou de drogues
  • La survenue d’infections durant la grossesse, notamment d’origine vaginale et urinaire
  • Différentes maladies comme le diabète, l’hypertension artérielle, la pré-éclampsie…
  • Une anomalie de l’utérus, du col de l’utérus ou du placenta.

Les facteurs de risques chez le fœtus

  • Le développement de grossesses multiples avec des jumeaux, des triplés. Près de 50% des jumeaux naissent avant 37 SA
  • Des anomalies liées au chromosome chez l’enfant
  • Une souffrance chez le fœtus durant la grossesse (retard de croissance, etc.)

Les niveaux de prématurité

On distingue trois niveaux de prématurité :

La prématurité légère (ou moyenne) qui correspond à une naissance intervenant entre la 32e et la 36e semaine d’aménorrhée révolue (7 mois à 8 mois de grossesse),

La grande prématurité correspondant à une naissance intervenant entre la 28e et la 32e SA (6 mois à 7 mois de grossesse),

La très grande prématurité pour les naissances intervenant avant 28 semaines (en deçà de 6 mois de grossesse)

Parmi les enfants qui naissent prématurément, 85 % sont des prématurés léger, 10 % sont des grands prématurés et 5 % sont des très grands prématurés.

La prise en charge et les soins dépend du stade de la prématurité. Il a un corps complètement formé mais il est plus petit, plus fragile et encore immature. Ses organes sont constitués mais, ils ont besoin d’aide pour fonctionner.

Les prématurés de moins de 35SA passent généralement au moins quelques jours dans une couveuse. Elle reproduit les conditions de l’utérus maternel (température de 34-35 degrés avec un taux d’humidité de 80%) Elle sert donc à maintenir la température corporelle du bébé.

 

 

Le nouveau-né prématuré peut très bien respirer de façon autonome. Si ce n’est pas le cas, on utilise une CPAP (l’air arrive dans les narines pour l’aider à respirer) soit une sonde passant par la trachée. (qui lui envoie des pressions pour faire un mouvement de respiration à la place du bébé).

 

 

Les bébés sont munis d’électrodes positionnées sur le ventre et la poitrine, elles ont pour but d’indiquer le rythme cardiaque, la saturation en oxygène, la fréquence respiratoire et le pouls.

En ce qui concerne l’alimentation, ses réflexes de succion et de déglutition ne sont pas encore bien coordonnés, on lui met une sonde gastrique pour lui administrer la nourriture ( un tube en plastique qui amène directement la nourriture dans l’estomac).
Il est alors possible pour les mères qui le souhaitent de tirer leur lait pour le donner au bébé.
Le lait maternel est d’ailleurs d’une grande aide pour un bébé prématuré.

 

 

Tous ces tuyaux et ces appareils sont nécessaires mais peuvent être assez impressionnants pour les parents.

A l’hôpital, une fois l’état de votre enfant stabilisé, vous pouvez participer aux soins de plusieurs façons.
Si sa condition le permet, vous pouvez par exemple le porter contre vous en peau à peau (méthode kangourou) lui parler, l’emmailloter,…

Bébé va évoluer, plus on avance vers le terme prévu, moins le bébé aura besoin de soins spécifiques. Il peut réussir à téter au sein ou au biberon, il apprend à respirer seul, il passe au lit chauffant,…

La durée d’hospitalisation en service néonatologie est variable d’un enfant à l’autre, l’équipe médicale analysera plusieurs facteurs.
Il doit, pouvoir prendre le sein ou le biberon et prendre suffisamment de poids, avoir une maturité respiratoire suffisante et avoir un poids suffisant.
Après l’hospitalisation, les bébés prématurés ont souvent besoin d’un suivi médical particulier. Certains enfants n’auront besoin d’aucun traitement.

 

 

Je ne pouvais pas terminer cet article sans parler de l’épreuve des parents.
Cela demande beaucoup de courage et d’énergie. La séparation brutale avec le ou les bébés est souvent très difficile à vivre.
Pour certains parents, un accouchement prématuré est un souvenir douloureux. Le stress de l’accouchement avec un sentiment amplifié par la peur que quelque chose arrive au bébé.

Des parents se sentent coupables. Ils pensent être responsables de ce qui arrive. D’autres peuvent se sentir mal de ne pas aimer instantanément ce bébé si diffèrent de celui qu’ils avaient imaginé.
Il faudra faire un deuil de la grossesse parfaite, de l’accouchement souhaité et du bébé en pleine santé.

Les parents ne devraient pas hésiter à parler de ce qu’ils ressentent, aux infirmières aux médecins, au psychologue ou à une association des parents de bébés prématurés.
Ces associations sont également là pour ça.

En Belgique : https://www.facebook.com/Prematurebabyfamily/
En France : https://www.sosprema.com

Et bien d’autres…

Et pour les photographes de nouveau-nés ?

 

Les points clés pour une meilleure prise en charge des bébés prématurés, en tant que photographe :

Hygiène :

Le système immunitaire des prématurés est immature. Le bébé est donc particulièrement sensible aux infections, notamment celles transmises par les mains.
Les règles d’hygiène sont strictes : ne pas porter de bijoux, de montres, de bracelets, de vernis et se laver les mains systématiquement avant de toucher un bébé.

 

 

Température :

Comme pour toutes les photos de nouveau-né nu et particulièrement les prématurés, il faudra faire attention à la température de la pièce, elle doit se situer entre 26 et 28 degrés.

Bruit :

Nous avons tendance à ne pas faire de bruit pendant une séance nouveau-né, c’est pourtant une erreur et encore plus pour les prématurés.
N’oubliez pas qu’il vient d’un environnement bruyant que ce soit le ventre de la maman ou que ce soit en néonatologie avec le bruit des machines, du personnel médical, des parents,…
Le bébé n’est que très rarement sans bruit autour de lui. N’hésitez donc pas à faire parler les parents à haute voix et à mettre un bruit blanc.

 

 

Eveil :

Pour certains bébés nés avant terme, ils ont déjà passé quelques semaines à explorer leur environnement et ils peuvent être plus éveillé. Ce n’est pas toujours le cas, mais cela arrive fréquemment, surtout pour les très grands prématurés.

 

 

Sensibilité :

Un bébé prématuré est de base plus sensible au toucher qu’un autre enfant, il est donc préférable de poser sa main plutôt que de le caresser mais, il l’est d’autant plus avec toutes les manipulations qu’il a reçu quelques jours plus tôt.

 

Il est donc important de connaitre toutes ces différences et d’y faire attention.

Envoyerun message Partager sur Facebook Partager surtwitter Partager surPinterest

Votre email n'est jamais publié ou partagé. Champs requis *

*

*