Association de Photographes Spécialistes du Nouveau-Né » Regroupement de photographes cherchant à promouvoir de bonnes pratiques autour des séances photo nouveau-né

Le Studio de Mélissa près de Bruxelles

Comment faire quand on n’a pas un grand studio mais simplement une pièce dans son domicile ? Comment aménager son espace pour le rendre plus fonctionnel et accueillant ?

Mélissa Valentyn est photographe au nord de Bruxelles et elle travaille chez elle, dans une pièce dédiée qui fait 20m2 et elle nous livre ses astuces pour un faire un lieu charmant et fonctionnel.

Son studio est une chambre avec des fenêtres sur toute une longueur.
Afin de ranger tous ses accessoires, ses tissus, couvertures et autres petits trésors de photographe, Mélissa a une grande armoire sur un mur. Ainsi elle peut ranger facilement et garder à disposition tout ce dont elle a besoin.

Sur le mur d’en face il y a ses fonds mais également son canapé/lit qui a des roulettes. Il lui sert soit en séance (grossesse, famille) mais quand ce n’est pas le cas, elle le place contre son armoire et les clients peuvent s’y installer.
C’est son astuce gain de place !


Quand elle le peut, elle travaille en lumière naturelle mais elle nous glisse à l’oreille qu’en Belgique il ne fait pas beau 😝 alors elle travaille au flash 90% du temps.

Elle a trouvé une idée ingénieuse pour avoir une lumière naturelle mais cela lui sert également comme fond blanc car Mélissa aime particulièrement les décors blancs : un rail au plafond qui lui permet de tendre un rideau devant son flash d’1m80.
Malin non ?!


Cette visite vous a plu ? Alors à bientôt pour une prochaine visite !

Envoyerun message Partager sur Facebook Partager surtwitter Partager surPinterest
  • 06/03/2019 - 16:54

    Friat Marie - Magnifique studio lumineux et épuré. Je suis sûr qu’on s’y sent bien ! Je viens de m’installer également dans 20 m2 et je ne pensais pas avoir la place pour un flash (mais je vois que si 🙂 est ce que j’ose demander quel est la marque du parapluie et du flash ? Il m’a l’air top ! Un grand merciRépondreAnnuler

    • 06/03/2019 - 17:56

      Ulrike - Marie Osez 🙂
      Posez votre question sur le page FB et Mélissa vous répondraRépondreAnnuler

Savez-vous que légalement, toute entreprise (même la plus petite) à l’obligation d’assumer l’ensemble des dommages qu’elle causerait à un tiers ?

Par exemple vous voulez éviter le petit zébulon de deux ans qui file entre vos jambes, vous trébuchez et vous cassez un élément de mobilier ou l’écran de télé lors d’une séance photo au domicile de votre client.

Ce n’est pas votre faute ? Et bien si !

Vous êtes légalement responsable.

D’ailleurs votre responsabilité sera engagée en cas de préjudices causés par :

  •  Votre propre fait
    Par exemple, vous faites un reportage à domicile et vous reculez dans le portail du voisin.
  • Imprudence ou négligence de votre part
    Par exemple, vous avez oublié/pas eu le temps de sauvegarder vos images et votre disque dur principal meurt subitement. Cela vous met alors dans l’incapacité de délivrer les photos à votre client
  • Vos salariés
    Tous les exemples cités au dessus (pas en même temps hein 😉 )
  • Les choses qui vous appartiennent (matériel, machines, bâtiments …)
    Par exemple, l’enseigne de votre studio se décroche et blesse gravement un passant ou un client trébuche sur le pied de votre flash studio.

Alors comment faire ?

Parmi les nombreuses possibilités qui s’offrent à vous, pour assurer votre protection et celles de vos clients, nous vous parlons aujourd’hui de l’assurance responsabilité civile professionnelle.

Pourquoi celle-ci ?

Tous simplement parce que la responsabilité civile professionnelle c’est l’assurance de base, à laquelle toute entreprise doit au minimum souscrire afin de se protéger.

Est-ce qu’elle suffit ?

Il se peut, suivant votre situation (si vous avez un studio ou non, selon votre CA etc), que certaines garanties non incluses dans la RC pro, soient pourtant essentielles pour votre entreprise. Nous vous invitons donc à demander conseil à votre assureur qui vous proposera par exemple en complément, un contrat multirisque professionnel.

L’assurance responsabilité civile professionnelle est-elle obligatoire ?

La réponse est non … mais en tant que photographe spécialiste du nouveau-né, il ne serait vraiment pas sérieux, et même extrêmement risqué d’y déroger tant les conséquences d’un accident pourraient être graves.

Vous l’avez compris la RC pro va couvrir les conséquences financières de tout éventuel dommage corporel, matériels ou immatériel que vous pourriez causer à autrui, que ce soit par négligence, faute ou simple imprudence.

Imaginez ce qui arriverait si vous n’aviez pas souscris cette assurance, si vous deviez payer de votre poche la prise en charge des dégâts causés.

Par exemple, reprenons ce client qui a chuté dans votre studio. Il a une entorse et ne peut plus travailler alors qu’il est intérimaire… vous la voyez l’ampleur de la situation ?
Vous risqueriez donc fort de faire courir la faillite à votre entreprise, avec les conséquences dramatiques que cela pourrait aussi entraîner sur votre vie personnelle, dans le cas d’une micro entreprise ou entreprise individuelle.

La couverture de la responsabilité civile professionnelle s’applique aussi bien aux dommages mineurs qu’aux accidents graves.
Vous l’aurez compris, l’assurance responsabilité civile professionnelle n’est certes pas une obligation pour un photographe professionnel, mais elle est très fortement recommandée et c’est un gage de sérieux.

Quel budget annuel prévoir pour vous prémunir des risques du métier de photographe ?

Le tarif d’une assurance civile professionnelle peut varier légèrement d’un assureur à un autre, mais aussi et surtout en fonction des garanties incluses votre contrat. De manière générale, votre assureur pourra certainement vous proposer la RC pro pour un budget annuel moyen de 120€.


POUR ALLER PLUS LOIN :

Le Code Civil décrit le principe général de la Responsabilité du chef d’entreprise dans son article 1382 : « Tout fait quelconque de l’homme, qui cause à autrui un dommage, oblige celui par la faute duquel il est arrivé à le réparer. »
Ainsi que dans son article 1384 : « On est responsable non seulement du dommage que l’on cause par son propre fait, mais encore de celui qui est causé par le fait des personnes dont on doit répondre, ou des choses que l’on a sous sa garde. »

Envoyerun message Partager sur Facebook Partager surtwitter Partager surPinterest

Vous êtes nombreux à nous écrire pour savoir où trouver du matériel ou des accessoires pour vos séances nouveau-né. Nous nous sommes dit qu’un article serait l’occasion de recenser et de partager quelques unes de nos boutiques coup de coeur

En premier lieu il y a l’indispensable bean-bag. Le Bean-bag c’est ce pouf circulaire sur lequel on peut poser bébé en toute sécurité durant les séances nouveau-né

Nous vous rappelons combien cet accessoire est celui à avoir. Les surperpositions de matelas ou couverture ou tout autre bricolage pour remplacer ce « pouf » feraient prendre des risques inconsidérés à votre petit modèle.

Vous en trouverez (ainsi que tout un tas d’accessoires) ici :
Un des pionniers : https://www.shootbaby.co.uk
Un des novateurs : http://palomaschellshop.com

Estelle vous recommande celui de Paloma, voici pourquoi : « Comme je travaille à domicile en lumière naturelle (qui est donc changeante au fil de la séance) il me permet de tourner l’ensemble comme je le souhaite sans devoir défaire mes backdrops. Aussi sa hauteur est top pour mon dos. »

Attention, en général votre bean-bag sera livré vide, il convient donc d’acheter les billes pour le garnir, vous en trouverez très facilement sur internet

Les fonds de tissu et même les wraps vous pouvez les acheter dans les grandes enseignes de tissus vendus au mètre. Ainsi pas de mauvaises surprises ni pour la texture, ni pour la couleur !
Voici toutefois quelques unes de nos boutiques favorites en ligne.

Pour des fonds simples et doux Estelle et Lucia recommandent
https://alittlelifefabrics.com.au ou https://www.thenewbornpropshop.com

Pour des choses plus variées :

https://rosesandruffles.bigcartel.com

https://www.onesheeptwosheep.com
https://theoriginalphotoblocksprops.com
https://www.arbackdrops.com
https://www.dutchstyleshop.com

Pour les flokati et tous les divers accessoires, la liste est longue !
Sachez toutefois que les accessoires sont vraiment optionnels. Il est préférable de bien maitriser la façon de poser le bébé, la physiologie du nouveau-né et son boitier avant de se lancer dans des poses avec accessoires.
Ce n’est pas l’accessoire qui fera une jolie photo mais bien la maitrise du photographe 😉

Pour la multitude d’accessoires, les magnifiques Flokati et la rapidité :
www.atrezofotoinfantil.fr et https://lashangri.bigcartel.com/

Mélissa et Ulrike vous recommandent la simplicité et la beauté des accessoires de https://www.allnewbornprops.com

Le chouchou de Yolanda c’est https://www.uffstore.com et Marie Elise vient de créer Mama Props et vous pouvez trouver ses créations sur ce groupe.

Véra aime prendre ses contenants chez https://soansprops.bigcartel.com

Mais il y a également :
https://www.itsybitsyblooms.com
https://www.newbornprops.eu/pl/
https://theoriginalphotoblocksprops.com
https://www.newbornprops.eu
https://mamamada.com/en

N’oubliez pas de fouiner sur Etsy on n’y trouve de vraies merveilles (comme MoonlightLittleKnits) et parfois dans les magasins du quotidien.

Enfin, pour de ravissantes petites tenues : https://makewithlove.bigcartel.com

Bon shopping !

Envoyerun message Partager sur Facebook Partager surtwitter Partager surPinterest

Vous l’avez peut-être vu passer sur les réseaux sociaux au mois de décembre : l’Association s’ouvrait à de nouveaux membres !

Les candidats devaient fournir un dossier assez complet afin de nous permettre d’étudier les candidatures.
Pourquoi ? Comment ?

Nous allons vous dévoiler un peu les coulisses de cette ouverture.

Tout d’abord nous ne pouvons pas accueillir tous les photographes simplement car nous ne sommes pas une Association de Photographes mais bien une association de SPECIALISTES.

Le photographe spécialiste est un photographe qui a du savoir-faire, des aptitudes et des connaissances poussées dans un domaine particulier de la photographie, en l’occurrence le nourrisson.
La première étape était donc de vérifier que les postulants avaient acquis une certaine expérience, réalisaient un nombre raisonnable de séances nouveau-né et avaient des connaissances particulières acquises soit par le biais d’un cursus scolaire ou des formation(s) dans cette spécialité.

Et ensuite ?
Ensuite, de différentes façons, avec des critères objectifs, nous avons étudié le travail de chacun afin de nous assurer de la qualité du travail fourni en fonction de différents critères, de la façon de communiquer, de la cohérence des tarifs (un photographe Spécialiste -tout comme n’importe quel spécialiste- a une charge de travail, des besoins en matériel, logiciel et temps qui influent sur ses tarifs) et bien sûr que l’intimité et la sécurité des nouveaux-nés étaient respectés.

Notre crédo était le respect de notre charte et il nous est arrivé de ne pas pouvoir retenir des candidats dont le travail était de grande qualité mais pas en accord avec notre charte.
Il n’y a pas qu’une seule façon d’entrevoir la photographie du nouveau-né et nous sommes ouverts à différents styles mais, pour l’APSNN il est primordial de respecter l’idée que LE BEBE est un petit être au centre de notre attention. Le but n’est pas de le mettre en scène mais de le mettre en valeur dans tout ce qu’il a de plus fragile, de plus beau et de plus merveilleux.

Enfin il était important à nos yeux de mesurer leur motivation car de leur implication dépend forcément la vie de l’Association.

Petit à petit, après des heures d’épluchage chacune de notre côté, une longue réunion de débriefing, nous avons choisi des photographes différents et talentueux que nous sommes fières de vous présenter !

Julien Castagnet

Bella Véra Studio

Yolanda Mercurio

Mélissa Valentyn

Marie Elise



Ces 5 photographes nous aideront donc à accomplir les missions de promotion d’une certaine éthique de travail, basée sur le respect des bébés et de leur famille et à informer le grand public et particulièrement les parents, sur ce type de photographie afin que leurs choix soient éclairés.

Bienvenue à eux !

Merci aussi à tous les photographes qui ont postulé, merci à ceux qui nous ont écrit de gentils messages quand bien même nous refusions leur candidature, merci de votre compréhension et nous l’espérons merci de continuer à véhiculer les bons messages afin de faire avancer notre profession dans le bon sens.


Envoyerun message Partager sur Facebook Partager surtwitter Partager surPinterest

 

 

Toutes les photos que nous pouvons admirer sur internet, ou les réseaux sociaux font rêver.
Elles sont belles, elles sont parfaites et parfois relèvent de l’impossible.

Impossible pas tant que ça…
Car derrière ces photos qui fascinent, il y une règle des plus importantes à retenir quand on photographie un nouveau-né : la sécurité.

 

Crédit photo – Marjorie Sciarrino

 

 

 

Bon nombre de ces photos ne sont donc pas la réalité pure. Bien évidemment qu’un nouveau-né de quelques jours ne tient pas sa tête tout seul entre ses mains, même si ces photos peuvent laisser penser le contraire.
Il y a derrière un travail important de la part du photographe. Un travail de mise en sécurité du bébé de ne pas le laisser seul dans une position dangereuse et enfin un travail de post-traitement.
Il s’agit là de photos composées : au cours de la séance le photographe doit prendre 2 photos en toute sécurité pour ensuite en créer une lors du post-traitement. Les mains qui tiennent ou le beanbag qui retient n’apparaitront plus pour laisser plus de magie à l’instant.

 

 

Crédit photo – Aline Deguy

 

Mais il nous semblait important de garder cela en tête.
Nous avons donc toutes réfléchi à l’association pour mettre en avant une façon de sensibiliser les parents et les photographes sans l’expérience d’une formation qui ne peuvent deviner l’envers d’une photo.
Nous avons ainsi créé une étiquette à apposer sur la photo composite.

L’idée n’est pas de dire « cette photo est truquée », mais bien au contraire de souligner le travail apporté à travers  « une pose faite en toute sécurité ».

 

 Crédit photo – Bella Véra Studio photo

 

 

Cette étiquette est téléchargeable gratuitement sur notre site.
Elle a été créée et dupliquée en 2 teintes afin de s’adapter aux différentes photos.
Afin que la prévention et l’information soit complète, ajouter en commentaire « cette photo a été réalisée par montage, ne pas reproduire sans expérience » nous semble vraiment indispensable. Pensez y 😉

Télécharger le logo

 

 

Envoyerun message Partager sur Facebook Partager surtwitter Partager surPinterest
  • 28/11/2018 - 12:23

    Sébastien Gigé - J’aime ce que vous faites, j’espère bientôt pouvoir faire une formation auprès de vous le temps de me faire un peu de trésorerie.

    Cordialement^^RépondreAnnuler